la feuille d'info de l'été 2008 du CIRA de Marseille

LA FEUILLE D’INFOS DU CIRA #97 JUILLET-AOÛT 2008 

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin du CIRA n° 42.

La reproduction et la diffusion de cette feuille sont vivement souhaitées.

 

Quand redressera-t-on enfin un peu ce monde à l’envers ? (Franz Kafka)

 

RENCONTRES

LOURMARIN (VAUCLUSE) : du 5 juillet au 24 août 2008. En octobre, se tiendront les XXVes Rencontres méditerranéennes Albert Camus sur le thème Albert Camus et les libertaires. Auparavant, on pourra visiter l’exposition intitulée Le don de la liberté : Albert Camus et les libertaires. Elle a été réalisée avec le concours du Centre Albert Camus (Aix-en-provence), de la librairie du Monde libertaire (Paris) et des CIRA de Lausanne et Marseille.

Adresse : Salle d’exposition de la bibliothèque de Lourmarin. Elle est ouverte du mardi au dimanche de 17 heures à 20 heures 30 avec une ouverture le matin de 10 heures à 13 heures les vendredis et les samedis. Renseignements : tél, 04 90 08 34 12  ou 04 90 68 10 77 ; courriel, andree.fosty@free.fr. Sur Internet : www.culture-sudluberon.net

 

EYCHENAT (ARIÈGE) : du samedi 26 juillet au mercredi 6 août 2008. L’organisation communiste libertaire (OCL) et l’Offensive libertaire et sociale (OLS) organisent les Rencontres libertaires d’Eychenat pour créer un espace de dialogue et d’échanges. Cette année, les thèmes abordés seront la paysannerie, les luttes sociales, le militantisme, les technologies, les luttes des sans-papiers, les rapports au corps, les luttes autour de l’Éducation, la situation internationale et mai 68. Le camping se trouve à Eychenat (Esplas-de-Sérou) entre Foix et Saint-Girons. L’hébergement se fait sous la forme de camping. Les repas sont organisés et pris en commun. Les frais de séjour sont établis en fonction des revenus.

Renseignements : OCL, c/o Égrégore, BP 1213, 51058 Reims cedex (courriel : lechatnoir@club-internet.fr ; tél. :           03 26 82 36 16). OLS, c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001 Marseille (courriel : ols@no-log.org ; tél. : 06 70 61 94 34). Pendant le camping, on peut téléphoner au 05 61 65 80 16.

PUBLICATIONS Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

AYMARE. La propriété d'Aymare se trouve à quelques kilomètres du Vigan, dans le Lot. Il y avait 120 hectares dont la moitié était cultivable, un château et des dépendances. Elle avait été achetée vers 1939 par la SIA (Solidarité internationale antifasciste) et la CNT. Elle a d’abord abrité des enfants qui fuyaient les bombardements puis des hommes malades ou mutilés. Elle devint ensuite une véritable communauté anarcho-syndicaliste qui cessa ses activités en 1961. Vicente Sánchez (1915 -1993) a passé six ans à Aymare avec sa famille.

La Colonia de Aymaré (1948-1954) : colectividad libertaria del exilio español en Francia par Vicente Sánchez. Madrid : Fundación Anselmo Lorenzo, 2007. 190 p. (Biografías y memorias 5). 10 €.

 

L’ÉCHAPPÉE. Créées en 2005, les éditions L’Échappée publient trois nouveaux ouvrages. Contre les jouets sexistes est un livre collectif qui donne la parole à des parents, instituteurs-trices et éducateurs-trices ainsi qu’à des associations antisexistes (Mix-cité, Collectif contre le publisexisme). Dès leur plus jeune âge, par leurs jouets, les enfants sont conditionnés dans des stéréotypes masculin et féminin. Les en-dehors présente ces jeunes gens individualistes qui refusaient les normes bourgeoises dans les années 1910. Ils prônent l’amour libre et la limitation des naissances, créent des milieux libres, rejettent le salariat et certains choisissent l’illégalisme. 68 raconte le mouvement populaire qui a embrasé le Mexique à l’automne 1968. Le romancier Paco Ignacio Taibo II était à l’époque étudiant et a participé à la révolte qui s’est terminée par un massacre sur la place des Trois cultures à Mexico.

Contre les jouets sexistes. L’Échappée, 2007. 128 p. (Pour en finir avec). 12 €. Les en-dehors : anarchistes individualistes et illégalistes à la « Belle Époque » par Anne Steiner. L’Échappée, 2008. 192 p. (Dans le feu de l’action). 17 €. 68 par Paco Ignacio Taibo II. L’Échappée, 2008. 128 p. 10 €.

 

FIN DU MONDE. Quinzinzinzili est le curieux titre d’un roman de contre-utopie publié en 1935 par Régis Messac (1893-1945). Après une nouvelle guerre mondiale, un cataclysme ravage la terre. Les seuls survivants sont un adulte et un groupe d’enfants qui vont recréer une société superstitieuse, violente et au langage appauvri. L’auteur était enseignant, proche des libertaires et des écrivains prolétariens. Il est l’auteur de l’une des premières thèses sur le roman policier. Membre de la Résistance, il est déporté et il meurt quelque part en Allemagne.

Quinzinzinzili par Régis Messac. Arbre vengeur, 2008. 195 p. (L’alambic). 13 €.

 

KRONSTADT. Les anarchistes Alexandre Berkman et Emma Goldman se trouvent à Petrograd à la fin 1920. Le nouvel État communiste s’oppose aux revendications ouvrières. Les marins de l’île de Kronstadt, dans le golfe de Finlande, soutiennent les ouvriers en grève et réclament des soviets libres. Cette commune sera écrasée par les bolcheviks.

La rébellion de Kronstadt ; et autres textes d’Alexandre Berkman et Emma Goldman ; présentation de Sylvain Boulouque. La Digitale, 2007. 163 p. 16 €. CIRA

 

GRÈVES. Il s'agit d'un regard sur les grèves phares du XXe siècle d'un point de vue anarcho-syndicaliste. Chaque grève est analysée sous trois angles : le déroulement des événements, les dessous historiques et sociaux, le portrait d’un personnage emblématique de l'époque. Sont ainsi abordées : la grève des immigrés de Pennsylvanie menée par les IWW en 1909, la grève de  la Ruhr (Allemagne) de 1919, la grève de Patagonie en 1921-1922, les occupations d’usines en France en 1936, la grève de septembre-octobre 1950 en Autriche, l'Italie de1969 et l'Autonomia operaia, la grève générale contre l'apartheid en 1976 en Afrique du Sud, la grève des mineurs contre Thatcher en 1984-1985 et la grève de 1995 en France.

Die großen Streiks : Episoden aus dem Klassenkampf (Les grandes grèves : des petites histoires de lutte de classe) présenté par Holger Marcks et Matthias Seiffert. Münster : Unrast-Verlag, 2008. 264 p. 14,80 €.

 

LOUISE MICHEL. À la fin de sa vie, Louise Michel (1830-1905) a rédigé ses souvenirs sous forme de journal. Ils furent publiés après sa mort. Elle y raconte la Commune, ses prisons et le bagne en Nouvelle-Calédonie.

Louise Michel, matricule 2182 par Louise Michel, textes choisis et présentés par Paule Lejeune. Éditions du Dauphin, 2008. 210 p. 11,50 €.

 

PRESSE

 

ADEN. N° 6, octobre 2007. 470 p. 25 € plus 5,60 € de port. La revue Aden est publiée par le Groupe interdisciplinaire d’études nizaniennes (GIEN). La revue s’intéresse à l’écrivain Paul Nizan (1905-1940) et aux années 1930. Ce numéro a pour titre Féminisme et communisme. Plusieurs figures anarchistes y sont évoquées : Soledad Estorach, Lucia Sánchez Saornil, Amparo Poch y Gascón (toutes les trois militantes du mouvement Mujeres libres), Teresa Claramunt, Federica Montseny, Emma Goldman et Ida Mett.

Adresse : Aden, c/o Anne Mathieu, 11 rue des Trois Rois, 44000 Nantes (courriel : matan@infonie.fr).

Sur Internet : http://paul.nizan.free.fr

MUSIQUE

DOMINIQUE GRANGE. En 1968, Dominique Grange était chanteuse dans les cabarets de la Rive Gauche à Paris. Au mois de mai, elle a chanté dans les universités, les usines ou la rue. Ce disque réunit ses chansons d’hier et d’aujourd’hui. Elle y parle de grèves et de révoltes, du meurtre de Pierre Overney, de la Commune, du Chili, des militants d’Action directe et du droit d’asile. Jacques Tardi a mis en images les textes de Dominique Grange.

1968-2008… : n’effacez pas nos traces ! : chansons de Dominique Grange, mises en images par Jacques Tardi. Casterman, 2008. 64 p. + 1 disque compact. 19 €.

 

FILM

 

RenÉ Lefeuvre. Ce documentaire retrace la vie de l’éditeur et militant socialiste révolutionnaire René Lefeuvre (1902–1988). Fondateur en 1936 des éditions Spartacus, qu’il a animées jusqu’à sa mort et qui continuent son œuvre, René Lefeuvre a notamment contribué à faire connaître des textes de Rosa Luxemburg, Karl Korsch, Victor Serge, Maurice 

Dommanget, Max Stirner, Rudolf Rocker, ou Anton Pannekoek.
René Lefeuvre : pour le socialisme et la liberté réalisé par Julien Chuzeville. Spartacus, 2008. 39 minutes + 1 livret       (12 p.). 10 € port compris.

Adresse : Athélès,  20, rue des Héros, 13001 Marseille (tél : 04 91 64 52 13 ; courriel : atheles@atheles.org).

COPINAGE

ACRATA. Un local anarchiste a ouvert ses portes le 17 mai 2008 à Bruxelles. La bibliothèque réunit des livres et des publications qui ont trait à l’histoire des luttes sociales, la critique anti-autoritaire et la pensée anarchiste. Dans les archives, on peut consulter des publications anarchistes, révolutionnaires et anti-autoritaires ainsi que des affiches, des tracts, des textes...). Une table de presse propose journaux, livres et brochures. Des soirées de discussions et d’autres activités sont prévues. Soutiens financiers, dons de publications, livres et brochures sont les bienvenus !

Adresse : Acrata, bibliothèque anarchiste, 32 rue de la Grande île, 1000 Bruxelles, Belgique (courriel :
acrata@post.com). Le local est ouvert le jeudi de 17 heures à 21heures et le samedi de 14 heures à 18heures.

 

LAUTODIDACTE.ORG. En octobre 2000, le groupe Proudhon de la Fédération anarchiste ouvrait la librairie Lautodidacte.org à Besançon. Elle a reçu des éditeurs, des auteurs, des artistes et des militants. Le local qu’elle occupe vient d’être mis en vente et elle souhaite l’acquérir.  Pour cela, une somme de 30 000 euros est nécessaire et une souscription est donc ouverte.

Adresse : Lautodidacte.org, 5 rue Marulaz, 25000 Besançon. Les chèques doivent être libellés à l’ordre de Librairie L’Autodidacte avec au dos la mention « souscription local ». Sur Internet : http://lautodidacte.org

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. 

3 rue Saint-Dominique, 13001  Marseille. Pendant l’été permanences du mardi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h. Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04 91 56 24 17. 

Courriel : cira.marseille@free.fr  Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr