Où trouverez- vous ...

Publié le par l'équipe de La Rue

  OÙ TROUVEREZ-VOUS...

 

Un flic qui tire sur ses supérieurs,

un journaliste qui dit du mal de ses patrons,

et même un anar qui devient maire d'une petite ville ?

Des asperges qui portent la poisse,

Un homme qui les déteste au point de tuer ?

Un amateur de cinéma qui regrette d'avoir endossé un rôle pourtant sur mesure ?

Des églises qui flambent,

des cadavres,

et des oies ?

Une femme fatale dans la peau d'une postière schizophrène ?

Un psychanalyste aux méthodes peu orthodoxes ?

Et trois poulpes...

 

La réponse est... (une nouvelle gratuite pour ceux et celles qui auraient deviné)

dans les romans de Jean-Jacques Reboux 1.

On trouve de tout dans les romans de JJR. Et aucun ne se ressemble. Leur seul point commun étant peut-être qu'ils se plaisent à déjouer les codes du genre. Polar ? Roman noir ? Politique fiction ? Récit burlesque ? Farce grotesque ? Toujours joyeux et toujours politiques en tout cas : c'est déjà tout un programme !


ET OÙ TROUVEREZ-VOUS JEAN-JACQUES REBOUX ?

 

À LA BIBLIOTHEQUE LA RUE le samedi 11 février à 15h30.

 

JJR, c'est un peu comme ses romans : écrivain, éditeur, mais pas que ça... (il a été instituteur, employé de la Poste, ouvreur de cinéma...).

Ses livres ne sont pas acceptés par les éditeurs existants ? Qu'à cela ne tienne, il fondera sa propre maison d'édition : Canaille(rachetée ensuite par les éditions Baleine), puis Après la lune, refusant « la logique industrialo-médiatique des grands groupes d'édition ».

D'abord auteur de poésie, puis de polars, il connaît un succès sur la scène littéraire avec Le Massacre des innocents.

 

N'attendez pas après la lune,venez nombreux et nombreuses samedi 11 février pour discuter avec Jean-Jacques Reboux

du métier d'éditeur

des livres

des utopies

et mille autres choses encore...

 

 

1 Voir, respectivement : Pain perdu chez les vilains, Canaille, 1992 ; M. Smith n'aime pas les asperges, Canaille, 1992 ; Fondu au noir, Canaille, 1995 ; Le Massacre des innocents, Baleine, 1995 ; Poste mortem, Baleine, 1998 ; Vlademir Moldevoï est toujours vivant, Baleine, 2008.

Publié dans programme des débats

Commenter cet article